• Rupture
Baie de Myrte
search
  • Baie de Myrte
  • Baie de Myrte
  • Baie de Myrte
  • Baie de Myrte
  • Baie de Myrte

Baie de Myrte

Plongez dans l'essence aromatique de la nature avec nos baies de Myrte soigneusement sélectionnées. Récoltées à partir des buissons de myrte, ces baies offrent une expérience gustative inégalée. Leur parfum frais et herbacé évoque les paysages méditerranéens, tandis que leur saveur légèrement épicée et citronnée ajoute une dimension subtile à vos plats.

Que ce soit pour parfumer vos marinades, aromatiser vos plats de viande, ou rehausser vos boissons rafraîchissantes, les baies de Myrte apportent une touche de sophistication à votre cuisine.

Explorez l'héritage culinaire de la Méditerranée avec ces baies et transformez chaque repas en une expérience mémorable. la baie de myrte, est célèbre pour être l’élément principal des liqueurs et vins de myrte boissons traditionnelles des Corses. est 

18,48 €
TTC
Conditionnement : 50g
Quantité
Rupture

 

Sécurité

 

Livraison

 

Une Question ?

Description de la baie de myrte

Je suis la baie de myrte, dont le nom scientifique est Myrtus communis. Je suis une petite baie violette, ronde et parfumée issue d’un arbuste sauvage : le myrte, une plante verte de la famille des Myrtacées, tout comme le clou de girofle, l’eucalyptus ou encore le piment de la Jamaïque et qui est très présente dans le maquis corse. Le myrte ne dépasse pas les 3 mètres de haut et est doté de feuilles vertes ovales et pointues, de fleurs blanches très odorantes qui apparaissent entre juin et juillet et de fruits comestibles (les baies de myrte). Le myrte ayant besoin de soleil, pousse principalement dans le bassin méditerranéen et notamment en Corse et en Sardaigne.

Je suis un vrai produit du terroir corse. Pour les Corses, c’est d’ailleurs une tradition de me cueillir en famille le dimanche pendant la période de récolte.

Bien qu’il existe plusieurs variétés de myrtes, celle que l’on retrouve avant tout en France est le myrte commun aussi surnommé myrte de Corse.

Il n’est pas rare de me confondre avec la myrtille. Mais ne vous y trompez pas, nous ne faisons pas partie de la même famille. En effet, cette dernière fait partie de la famille des Éricacées.

 

Récolte de la baie de myrte

Je suis généralement cueillie à la main entre décembre et février lorsque j’arrive à maturité. Pour savoir quel est le bon moment pour me récolter, il suffit d’observer ma couleur. Lorsque je deviens sombre, avec une jolie couleur pourpre et que ma peau commence à se friper, il est alors temps de lancer la récolte.

Une fois délicatement cueillie, je suis lavée puis séchée naturellement pendant une période pouvant aller de 2 à 3 mois.

 

Utilisation culinaire de la baie de myrte

En Corse et dans quelques régions de la Méditerranée, je suis utilisée dans l’élaboration de vins d’apéritif et de liqueurs de myrte notamment le myrtéi, boisson corse. Certains vins de myrte sont utilisés dans l’élaboration de recettes culinaires.

En plus d’être présente dans certaines boissons, on peut m’utiliser comme épice pour parfumer entre autres, les sauces et plats de viandes et de légumes.

Vous pouvez donc m’ajouter en début de cuisson dans un ragoût de viande ou un plat de légumes. Mais je peux également aromatiser toutes les viandes comme les volailles, la charcuterie ou encore les poissons. Vous pouvez me mêler à des farces, des pâtés et des terrines. De plus, je peux être utilisée comme condiment à la place de vos épices habituelles pour relever le goût d’un gibier.

Ajoutez-moi à vos sauces et bouillons pour assaisonner un délicieux rôti ou vos viandes de grillades.

Ma saveur se mariera à merveille avec du canard, du chevreuil, du lièvre, du sanglier, de la daurade et même à du foie gras lors de certains repas de fête.

Pour un résultat plus surprenant, vous pouvez m’associer à des aliments à la saveur assez douce comme la châtaigne et le fromage blanc.

Enfin, n’hésitez pas à me mélanger à la clémentine et au citron vert dans vos desserts et à m’utiliser pour préparer certaines gelées, confitures, salades de fruits et tartes.

Ma saveur inspire en cuisine et on peut me retrouver dans de nombreuses préparations comme les flans, la moutarde, les nougats, les pruneaux fourrés, les coulis ou encore associé au thé vert.

Il faut savoir que je ne suis pas le seul élément du myrte que l’on peut employer en cuisine. En effet, les feuilles sous leurs formes entières, broyées ou moulues ont aussi leur place dans la cuisine. On peut par exemple les utiliser comme aromate dans un plat et en infusion dans des tisanes. Il en est de même pour les boutons floraux que l’on peut sécher et utiliser dans des tisanes, des décoctions et comme aromate dans certaines préparations culinaires.

 

Pour que je conserve mes arômes et mon goût pendant plusieurs mois, vous pouvez me laisser dans mon sachet d’origine fermé et me placer dans un endroit sec et à l’abri de la chaleur, de la lumière et de l’humidité.

 

Pour vos préparations culinaires, vous retrouverez sur le site Épices du Monde de nombreuses baies, poivres, sels, épices et condiments pour agrémenter vos recettes. Nous vous proposons une sélection de baies et de faux poivres, parmi lesquels les baies rosesle mélange cinq baiesla baie verveinela baie de Ma Khaen, mais aussi la baie des Moines.

 

La petite histoire de la baie de myrte

À l’Antiquité, j’étais considérée comme l’ancêtre du poivre et servais à relever le goût des plats et des sauces.

Selon les périodes, le myrte, la plante dont je suis issue était considéré comme le symbole de l’amour, du bonheur, de la victoire, de la vie, mais aussi du pouvoir.

Dans la Grèce Antique, j’ai souvent été associé aux déesses comme Aphrodite, déesse de l’amour et Vénus, déesse de la beauté. Les Grecques utilisaient les branches de myrte pour tresser des couronnes offertes aux mariés.

Dans la mythologie grecque, les vainqueurs de certains jeux recevaient une couronne de myrte.

Les hauts placés de la fonction publique d’Athènes portaient des couronnes en signe de pouvoir et de personnages intouchables. Il en était de même lors de l’ecclésia athénienne (l’Assemblée des citoyens) où le citoyen qui souhaitait prendre la parole devait mettre une couronne sur sa tête. Il était alors un citoyen sacré et personne ne pouvait s’en prendre à lui physiquement.

Autrefois, on me mêlait avec les feuilles et les branches de myrte que l’on jetait au feu pour parfumer les viandes pendant la cuisson à la braise. Tradition que l’on peut encore retrouver de nos jours lors de grillades.

Les feuilles de myrte sont très présentes dans la religion juive, notamment pour célébrer certaines fêtes. Le myrte fait même partie des 4 plantes utilisées lors de la création du Loulav, un bouquet présent pendant la cérémonie du Nouvel An juif.

Les branches de l’arbrisseau ont longtemps été utilisées pour confectionner des paniers artisanaux et des nasses à poissons pour la pêche.

Aujourd’hui, outre sa place en cuisine et dans l’élaboration de boissons, le myrte est utilisé pour les décors de mariages. On peut aussi le retrouver accompagné de l’olivier dans certaines bénédictions religieuses.

Fiche technique

Traces
CELERI
GLUTEN
MOUTARDE
SESAME
SULFITES
ISBN
EAN13
UPC

Vous aimerez aussi